Nouvelles

Brève histoire de la carrosserie

13 septembre 2017

Il y a fort longtemps, le terme carrosserie était utilisé pour parler d’une entreprise de fabrication de carrosses, bien avant de désigner l'enveloppe rigide d’un véhicule, destinée à protéger les occupants ainsi que les éléments mécaniques des intempéries.

Tous les types de carrosseries automobiles ont conservé ce terme d'origine. Mais certaines carrosseries tirent leur appellation de l’une ou l’autre de leurs caractéristiques : par exemple, « coupé » désigne un type de voiture dont la caisse a été raccourcie et le nombre de places réduit, et « cabriolet », une voiture à toit rabattable. D'autres encore tirent leur nom de régions reconnues pour la fabrication de carrosses : « berline » pour Berlin, « limousine » pour Limoges, et « sedan » pour la ville du même nom. 

En construction automobile, on emploie des plaques de métal embouties. De plus en plus, la conception de la carrosserie s'intègre avec celle du châssis. Les tôles doivent à la fois protéger les occupants des intempéries et  en cas d'accident,  et assurer la rigidité de la structure en se substituant partiellement ou totalement aux montants et poutres des premiers véhicules.

  • Parfois la tôle d'acier est remplacée par la tôle d'aluminium.

  • Certains constructeurs sont spécialisés dans l'utilisation de panneaux et de structures en fibre de verre.

  • Sur certains véhicules de compétition, et quelques GT de très haut de gamme, la fibre de carbone est utilisée dans la fabrication des panneaux et structures en métal.

  • La technologie thermoplastique permet de remplacer des éléments métalliques par des éléments plastiques, par exemple, les ailes avant chez certains constructeurs. Ceci permet d'alléger le poids du véhicule.

Toutes ces technologies de pointe sont utilisées dans le but principal de réduire le poids des carrosseries, et dans le cas de la fibre de carbone de gagner aussi en rigidité.

 

Source: Wikipedia